Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte

TRIENNALE D’ART CONTEMPORAIN D’OTTIGNIES-LOUVAIN-LA-NEUVE

None

Projet piloté par le Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et ses partenaires principaux (CCBW-Pulsart, UCLouvain culture, Musée L, Ateliers d’art de la Baraque, Centre culturel Wolubilis, Le Botanique), la Triennale d’art contemporain d’Ottignies-Louvain-la-Neuve connaîtra sa 10e édition à l’automne 2021. A chaque édition, elle révèle des « doubles maléfiques », des points de tension du territoire de la ville et du monde et met en évidence une approche originale des (nouvelles) pratiques de l’art contemporain.

Les dernières Triennales ont questionné les bords en attentes d’une ville-monde en constante expansion (Biennale6), les contrastes entre le monde parfait et ses cinglants démentis (Biennale7), Une exposition universelle dans un parking souterrain comme revers d’un monde officiel (Biennale8), le quartier du Biéreau comme vision urbanistique développée pour la recherche, la transmission et l’art et non contaminé par le commerce ou le capital (Biennale9 – www.ohlesbeauxjours.be).
 
La Triennale affirme ses ambitions artistiques, rassemblant des artistes, des partenaires et des publics variés autour d’un projet radical, innovant, international, participatif et contemporain.
 

Les éditions précédentes

Année Commissaires Thématique
1995 Jean Dalemans  Le fil rouge
1997 Jean Dalemans  Les bâtisseurs de l’âge
2000 Philippe Braem La conscience du monde
2002 Claude Stas Biennale4 - Jeunes artistes parrainés
2004 Luc Navet Confidence - Land art, Bois de Lauzelle
2007 Jean-Marc Sterno No limit - art et architecture
2010 Jean-Marc Bodson Un monde parfait.
    Photographie optimiste et cinglants démentis
2013 Michel François & Une exposition universelle
  Guillaume Désanges (section documentaire)
2017 Angel Vergara & Oh les beaux jours !
  Joël Benzakin Pour une esthétique des moyens disponibles


LES ARTISTES SUIVANTS ont participé aux précédentes éditions :

Bob Verschueren, Michel François, Ann Véronica Janssens, Berlinde de Bruyckere, Daniel Deltour, Emilio Lopez-Menchero, Serge Vandercam, Jérôme Considérant, Edith Dekyndt, Toma Muteba Luntumbue, Aimé Ntakiyica, Loreta Visic, Piet Stockmans, Aram Mekhitarian, Pierre Hebbelinck, Cie Mossoux-Bonté, Jean-Marc Bodson, Geert Goiris, Gabriel Belgeonne, Antoine Coulon, Thomas Vaquié, Axel Klostermann et Nicolas Taillet, Jérémie Peeters, Yannick Jacquet, Roger Somville, Olivier Strebelle, Jean Dalemans, Félix Roulin, Christian Israël, Angel Vergara, Raphaël Van Lerberghe, Luc Navet, Francisco Lopez, Claude Rahir, Martin Kollar, Nina Berman, Patrick Bailly-Maître-Grand, Philippe Chancel, Peter Granser, Doug Biggert, Arnold Odermatt, Maxime Brygo, Carl De Keyzer, Beata Szparagowska, Guy Le Querrec, Jephan De Villiers, Beat Streuli, Saâdane Afif, Harold Ancart, Igor Antic, Isabelle Arthuis, Sven Augustijnen, Younes Baba-Ali, Carlotta Bailly-Borg, Jérôme Basserode, Bernard Bazile, Mabe Bethônico, Alain Bourges, Nicolas Bourthoumieux, Jérémie Boyard, Lucia Bru, Camille Buiatti, Daniel Buren, David Claerbout, Jordi Colomer, Luigi Coppola, François Curlet, Alec De Busschère, Krijn De Koning, Simona Denicolai & Ivo Provoost, Nico Dockx, Dror Endeweld, Lionel Estève, Dougie Eynon, Yona Friedman, Meschac Gaba, Lior Gal, Jean-François Gavoty, Kendell Geers, Céline Gillain, Aurélie Gravas, Amy Hilton, Sven’t Jolle, Mathias Kessler, Pierre-Pol Lecouturier, Hervé Le Nost, Erwan Mahéo, Leslie Martinelli, Gijs Milius, Michel Mouffe, Selçuk Mutlu, Antonio Ortega, Cesare Pietroiusti, Régis Pinault, Benoit Platéus, Postindustrial Animism, Sébastien Reuzé, Helena Schmidt, Stalker, Pierre Tatu, Christophe Terlinden, Dominique Thirion, Luc Tuymans, Dennis Tyfus, Oriol Vilanova, Richard Venlet & Ekaterina Kaplunova, Noémie Vulpian, Sophie Whettnall, Carla Arocha & Stephane Schraenen etc.
 
Site internet de la dernière édition : www.ohlesbeauxjours.be

 

 

10e TRIENNALE D’ART CONTEMPORAIN
D’OTTIGNIES-LOUVAIN-LA-NEUVE

Aboard my floating house (titre provisoire)


Du 15 septembre au 28 novembre 2021

Pour sa 10e Triennale d’art contemporain, le Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et ses partenaires ont confié le commissariat à Adrien Grimmeau, qui en a développé le concept avec Muriel Andrin.


Adrien Grimmeau est historien de l’art. Directeur de l’ISELP (depuis 2018), curateur d'expositions (Bruxelles, Namur, Mons), il a consacré plusieurs livres aux questions d'art dans l'espace public, notamment le graffiti. Son intérêt le porte vers les questions de décloisonnement et de réception des œuvres.

Muriel Andrin est Docteur en cinéma, chargée de cours et Présidente du Master en écriture et analyse cinématographiques (ULB). Elle est membre des Centres de recherches CiASp (Centre de recherche en Cinéma et Arts du Spectacle) et Striges (Structure interdisciplinaire sur le genre). Ses recherches portent entre autres sur les rencontres entre le cinéma et l’art contemporain, ainsi que sur les questions de genre.


Leur projet de Triennale en quelques mots :


« Nous sommes aujourd’hui tou.te.s des êtres fluides. Dans nos vies perpétuellement en mouvement, la fluidité est requise tant au niveau du monde du travail que des déplacements physiques, des relations sociales, professionnelles ou privées, réelles ou virtuelles. Nous choisissons en permanence de nous adapter, de bouger, d’évoluer. Comment dépasser l’état d’anxiété que suscite ce perpétuel changement ?

À partir de ce constat, la Triennale situe son propos au cœur de ce qui construit l’être. La fluidité permet-elle de dépasser les polarités réductrices moi-l'autre, humain-nature, homme-femme, matériel-immatériel, stagnation-mouvement ? D’être multiple, fluctuant, et d’en tirer force ? Pouvons-nous y trouver un ancrage ? Afin de développer ces perspectives, la triennale choisit d’investir plusieurs lieux emblématiques d'Ottignies et Louvain-La-Neuve en détournant leur identité. Elle invite les publics à se repositionner grâce à des œuvres aux formes plurielles et polymorphes, qui sollicitent les corps, les sens, les imaginaires. Une triennale sensorielle, émotionnelle pour (re)penser notre propre fluidité. »


La 10e Triennale présentera les œuvres de 30 et 40 artistes, principalement de la FWB, dans 3 lieux à Ottignies-Louvain-la-Neuve, mais aussi au Botanique et à la Médiatine à Bruxelles, ainsi qu’au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris.


Liste des artistes confirmés à Ottignies-Louvain-la-Neuve

1. Stephan Balleux (BE)
2. Stephan Goldrajch (BE)
3. Mehdi-Georges Lahlou (BE)
4. Sarah Vanagt (BE)
5. Patrick Everaert (BE)
6. Elly Strik (NL/BE)
7. Lise Duclaux (BE)
8. Jot Fau (BE)
9. Mountaincutters (BE)
10. Kate Gillmore (USA)
11. Maika Garnica (BE)
12. Eva L'Hoest (BE)
13. Vincent Glowinski (BE)
14. David de Tscharner (BE)
15. Lara Gasparotto (BE)
16. Kitty Crowther (BE)
17. Aura Satz (ES)
18. Beata Szparagowska (BE)
19. Elise Peroi (BE)
20. Yoel Pytowski (BE)
21. Laurette Atrux Tallau (BE)
22. Hélène Amouzou (BE)
23. Wu Tsang (USA)
24. Camille Henrot (FR)
25. Graciela Iturbide (ME)

LE BOTANIQUE

Lise Duclaux (serres restaurées)
Eva L’Hoest (galerie)
Stephan Balleux (museum)

LA MEDIATINE

Mountaincutters
Jot Fau    

CENTRE WALLONIE-BRUXELLES à PARIS

Mehdi-Georges Lahlou


La 10e Triennale développera également des projets participatifs avec des publics variés, de tous les âges. Une programmation de spectacles (théâtre, danse, musique, cirque, arts de la rue) viendra ponctuer le calendrier de cette Triennale rassembleuse, stimulante pour les esprits et les sens !
Plus d’infos sur www.triennale10.be dès le 10 décembre 2020.
 
Une organisation du Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve.
En coproduction avec UCLouvain, Musée L, Centre culturel du Brabant wallon, Ateliers d’art de la Baraque, Centre culturel Wolubilis, Le Botanique - Centre culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Centre Wallonie-Bruxelles à Paris.
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (service arts plastiques), du Brabant wallon, de la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve.
 

Citations

Unfixed, unsatisfied, the human being is not a unity, not autonomous; but a process, perpetually in construction, perpetually contradictory, perpetually hope to change.
Catherine Belsey, Critical Practice

 

Ainsi la vie se renouvelle de déménagements en déménagements dans des villes qui se présentent chacune, par l’exposition, ou la pente du terrain, ou les cours d’eau, un peu différemment.
Italo Calvino, Les villes invisibles

 

I am leaving this harbor
Giving urban a farewell
Its habitants seem too keen on god
I cannot stomach their rights and wrongs
I have lost my origin
And I don’t want to find it again
Whether sailing into nature’s laws
And be held by ocean’s paws
Wanderlust, relentlessly craving
Wanderlust, peel off the layers
Until we get to the core

Björk, Wanderlust.

 

«Un jour
dans un trou
caché du reste du monde
elle a rencontré l’homme fleur
(...)
IL NE SAVAIT PAS SE TENIR
changeait les choses SANS RIEN DIRE
mutait IMPERCEPTIBLEMENT
A PLUSIEURS dans le même corps
il se transformait DE L’INTERIEUR
s’organisait CHAOTIQUEMENT
s’inventait A TOUT MOMENT»

Lise Duclaux,
L’observatoire des simples et des fous - ce n’est pas si simple

 

The nomad does not stand for homelessness or compulsive displacement: it is rather a figuration for the kind of subject who has relinquished all idea, desire, or nostalgia for fixity. It expressed the desire for an identity made of transitions, successive shifts, and coordinated changes without an essential unity. The nomadic subject, however, is not altogether devoid of unity: his mode is one of definite, seasonal patterns of movement through rather fixed routes. It is a cohesion engendered by repetitions, cyclical moves, rhythmic displacements.
Rosi Bradotti, Nomadic Subjects -
Embodiment and sexual difference in contemporary feminist theory

 

I feel a thousand capacities spring up in me.
I am arch, gay, languid, melancholy by turns. I am rooted, but I flow.  

Virginia Woolf, The Waves

 

Actions sur le document